Pour compléter la logique, faisons de la transparence la norme !

Dans l’industrie de la mode, les vêtements sont traditionnellement vendus 4 à 8 fois leur coût de fabrication.

Pourquoi ? Pour pouvoir investir dans de grandes campagnes de communication, proposer des promotions pour Noël, les soldes, la fête des meres, la sainte Monique, bref : tout le temps.

Et donc ? Donc pour vendre plus cher il a fallu : augmenter les volumes, ce qui a permis une augmentation des marges parce qu’une diminution du prix de production.

Et alors ? Alors, la qualité, elle, a diminué et on porterait nos vêtements 2 fois moins longtemps qu’il y a 20 ans (source: Greenpeace). Pour s’y retrouver, les marques abaissent progressivement leurs critères qui font leur qualité, par exemple en mélangeant les matières naturelles avec des matières synthétiques ; en réduisant la densité des tricotages (concrètement, le pull a besoin de moins de matière puisqu’il est plus aéré, et coûte donc moins cher).

De la laine transformée à Brassac au coût de main-d’oeuvre et du transport, voici les coûts moyens détaillés d’un pull au Juste.

Des prix 2 à 3 fois inférieur au prix du secteur,

En supprimant ces marges de distributeurs et en se concentrant exclusivement sur la distribution en ligne, nous pouvons vous proposer nos pulls 2 à 3 fois moins chers qu’une marque vendue en boutique avec un schéma classique. De quoi combler le prix du savoir-faire Français !

Voir nos pulls

Quotidien

au Juste est aussi un projet collectif. Nous comptons vous faire part un maximum de notre quotidien et vous faire comprendre ce qui nous motive en élaborant des pulls recyclés made in France.